Photographe à Bordeaux, spécialisé dans l'architecture et le paysage, c'est avec un grand plaisir que j'ai accepté la proposition de LOVINPIX de tester le filtre ND1000 de l a marque NISI. Merci encore à toute l'équipe pour sa confiance et sa passion.

LA POCHETTE

Mon premier ressenti a été très positif. Tout d’abord la pochette de tissu pour le ND1000 est de très bonne facture malgré l’intérieur qui me paraît moins travaillé en terme de « confort » et de protection pour le filtre par rapport à la marque Lee Filters.

LE FILTRE

Le ND1000 est protégé dans une feuille de papier spéciale qu’utilise aussi la marque Lee Filters. D’apparence le verre à l’air d’une très bonne qualité. La découpe est à mon goût un peu moins bien fini que le Big Stopper.

Le système de mousse au dos pour empêcher la lumière d’entrer est très bien collé. Par contre lors de ma première manipulation je n’ai pas compris pourquoi celle-ci n’a pas été découpée de la même largeur.

Au premier essai, j’ai eu un peu de mal à glisser le filtre ND1000 dans le porte-filtre Lee Filters. En fait, c’est là que j’ai compris pourquoi la mousse n’a pas été découpée et collée de manière symétrique : il y a un sens pour le glisser. Une fois l’astuce trouvée tout est parfait. Le filtre dégradé se glisse aussi assez facilement mais je pense que cumuler différentes marques comme Lee FiltersFormatt Hitech et NISI peut amener des différences plus ou moins importantes avec la compatibilité du porte filtre.

LE TEST

Pour mon premier test, j’ai de suite voulu le comparer avec le filtre Big Stopper de Lee Filters pour me rendre compte du travail réalisé par la marque.

Une fois le sujet choisi, ici un building, j’ai fait comme à mon habitude à la seule différence que j’ai réglé la balance des blancs au plus proche du temps extérieur. Ainsi je verrai si une dominante apparaît.
Une fois mes paramètres enregistrés j’ai fait mon premier shoot et j’ai attendu 30 secondes avant de découvrir l’image.

Quand elle est apparue enfin sur l’écran j’ai été très agréablement surpris !

Je me suis dit… « ce que je vois sur l’écran est pratiquement ce que mes yeux voient. Les teintes sont respectées et peu ou pas de dominante flagrante ». Je zoome pour regarder la qualité et là surprise aussi, très beau rendu !

PARAMÈTRES

NISI F-STOPPER PRO ND 1000
Nikon D800 – iso 50 – 19mm – F16 – 30s – BDB 6250

PARAMÈTRES

LEE BIG STOPPER
Nikon D800 – iso 50 – 19mm – F16 – 30s – BDB 6250

CROP À 100%

NISI F-STOPPER

LEE BIG STOPPER

Le crop 100% montre bien qu’en terme de qualité le ND1000 de NiSi n’a rien à envier à la marque Lee Filters. Les détails sont bien là.

 

J’ai également testé le ND1000 couplé avec le ND Grad soft 0.9 de la même marque. Les conditions n’étaient pas bonnes et j’étais à contre jour.

NISI F-STOPPER+ND GRAD 0.9

LEE BIG STOPPER + ND GRAD 0.9

Comme vous pouvez le constater il n’y a pas de grande dominante. Les deux filtres cumulés ont bien retranscrit les bonnes teintes.

J’ai gardé les mêmes réglages et j’ai testé avec le kit Lee Filters. Pas de surprise, ici une dominante bleue est bien présente et en regardant la courbe de l’histogramme je me suis aperçu que l’image était sous-exposée par rapport au premier test avec la marque NISI. Le filtre Big stopper serait-il plus opaque ? J’ai recommencé un test avec les mêmes réglages sauf que j’ai augmenté le temps de pose.

Au résultat je pense que le filtre Big Stopper de Lee Filters est un peu plus opaque car pour arriver à peu prêt au même résultat sur l’histogramme il m’a fallu un temps de pose plus long.

Attention, il faut rappeler que les filtres n’ont pas forcément l’indice indiqué. Ils varient lors de la production et donc ne sont pas égaux. Je pense que cela se voit ici.

CONCLUSION

Après plusieurs tests et au vu des photos brutes de capteur je trouve que les filtres de la marque NISI se comportent plus que très bien.

La fabrication et le traitement du verre sont de très bonnes qualités mais un peu moins soignés que chez Lee en terme de finition.

Le côté occultant avec la mousse pour le Stopper de chez NISI est très bon. Il n’y a pas eu de fuite de lumière. Par contre le nettoyage (du côté mousse) du filtre avec un chiffon doux est un peu moins facile (peluches qui ont tendances à s’accrocher) que sur le filtre Lee Filters – Big Stopper.

On peut remarquer sur l’ensemble des images que les filtres NISI sont plus « fidèles » en terme de rendu que ceux de la marque Lee Filters et ce, sans affecter la qualité de l’image. C’est valable essentiellement pour le Stopper.

En cumulant les filtres Grad avec un stopper des deux marques j’ai pu constater un décalage de densité et de dominante bleue avec le « stopper » de chez Lee.

Pour arriver à un rendu assez neutre avec le Big Stopper de chez Lee Filters il faudra jouer avec la BDB.

Si vous êtes déjà en possession d’un filtre Big Stopper vous n’êtes pas forcé de changer surtout au prix où il est vendu. Par contre si vous n’avez pas encore choisi ce test pourra peut-être vous aider.

La marque NISI se place très bien en terme de rapport qualité/prix et le produit est de suite disponible chez Lovinpix.

Nisi a, à mon avis, un avenir très prometteur !

Si vous n’avez pas encore fait vos premiers pas avec la technique de la pose longue et l’utilisation de filtres je vous invite à essayer. Vos photos vous dévoileront une atmosphère non soupçonnée.

[juiz_sps buttons= »facebook, twitter, google, pinterest, linkedin, viadeo, mail, »]